Pour un nombre entier n\geq 3, peut-on trouver trois entiers non nuls x,y et z tels que x^n+y^n=z^n? C’est le problème posé dans ce que l’on appelle le dernier théorème de Fermat. Il y a plus de 300 ans, Fermat conjecturait une réponse négative à cette question dans la marge d’un de ses ouvrages. Ce n’est qu’en 1993 que le mathématicien anglais Andrew Wiles parvint à démontrer cette conjecture dans un travail de plus de 200 pages et des promenades dans la théorie des courbes elliptiques.

Pour ce résultat éclatant, il sera récompensé cette année par le prix Abel, récompense mathématique la plus proche du prix Nobel de Mathématiques décernée par l’académie des Sciences et Lettres norvégienne. Il empochera au passage quelques 600.000 euros.

L’an passé John Nash dont la vie est retracée dans le film Un homme d’exception était l’un des lauréats.